Le design et la dépendance au jeu

Tout le monde sait que la dépendance au jeu résulte de la fréquence à laquelle le joueur joue. Natasha Schüll pousse plus loin le concept de fréquence en pointant du doigt le design.

L’anthropologue Natasha Schüll qui n’est autre que l’auteur d’Addiction by Design s’intéresse aux effets additifs du design dans les machines à sous. Selon ce scientifique de renom, les machines à sous et les vidéos pokers exposent le joueur dans une situation délicate en matière de fréquence de jeu. Ces deux jeux de hasard très chers aux établissements des jeux permettent de jouer jusqu’à 1200 fois par heure. Donc, beaucoup plus souvent que dans d’autres jeux de casino où il y a plusieurs temps de pause et des conversations entre les joueurs. À lui d’ajouter que les design des jeux électroniques plongent le joueur dans la solitude et faire naitre en lui un sentiment de fusion avec la machine : deux conditions qui favorisent fortement la dépendance.

Ce phénomène s’explique à travers nos expériences quotidiennes avec les jeux sur écran. En proposant inlassablement de cliquer pour obtenir rapidement une réponse, ces nouvelles générations de jeu présentent beaucoup plus de risques de dépendance, précise la chercheuse.

Alors, une question se pose : doit-on réguler le design ?

Une question que Mme Schüll répond par un « oui » très prononcé. Pour elle, un éditeur des jeux responsable se doit de comprendre, outre l’utilisateur, la technologie, les mécanismes de conception et de configuration ainsi que la façon dont on va soigner et diriger le comportement de l’utilisateur. Il poursuit son explication en déclarant, bien qu’il semble inconcevable l’idée de transposer l’agence américaine de régulation des médicaments et des aliments FDA dans l’univers de la technologie, le fait de rendre impossible à jouer 1200 fois par heure et à passer une demi-journée sur Facebook n’a rien d’idiot.

Dans les pays comme le Canada, les assureurs exigent des casinos en ligne de mettre en place des algorithmes permettant de repérer des comportements adductifs afin de limiter les poursuites judiciaires. Lutter contre la dépendance devient, pour les casinos, un moyen permettant de protéger leurs bénéfices.