Quand les paris se déroulent dans de fausses librairies…

La Commission des jeux de hasard de Belgique a consacré toute une journée, le 27 mai dernier, pour sensibiliser les autorités belges sur les problèmes que pourrait générer le pullulement des agences de paris sur le territoire.

Peter Naessens, le DG de cette entité de régulation et de contrôle des établissements ainsi que des joueurs, a révélé que 614 agences de paris sont actives actuellement. Et qu’il est temps de mettre un frein à cette augmentation massive du nombre de ces établissements. Le DG de la Commission des jeux de hasard souligne qu’au rythme où vont les choses, le nombre maximal autorisé par la loi, soit 1000 agences, sera atteint dans quelques mois. Pour lui et son équipe, garder le cap des 600 agences ouvertes serait une très bonne chose.

Étienne Marique, le président de la commission, ajoute aux propos de son collègue qu’il devient plus difficile de contrôler les mineurs. Les bookmakers sont de plus en plus nombreux et leur sont plus accessibles. Le boom du secteur doit être maitrisé, sans quoi on pourrait assister à un remake de ce qui se passe au Royaume-Uni en ce moment. Une rue peut domicilier jusqu’à 18 établissements de pari.

Heureusement, en Belgique, la législation en vigueur indique précisément que les agences de pari doivent respecter une distance séparatrice d’un kilomètre entre elles. Toutefois, les larcins ont, comme qui dirait, trouver la parade à cette règlementation. La Commission des jeux de hasard a donc alerté les autorités concernant de faux marchands de journaux qui serviraient de couverture pour des paris illégaux.

De l’extérieur ces établissements ont tout d’une librairie, mais une fois à l’intérieur, vous vous rendez compte qu’il s’agit d’une agence de pari. Le phénomène serait plus courant dans les grandes villes. Selon les estimations de la Commission des jeux de hasard, plusieurs centaines de marchands de journaux devraient faire l’objet d’un examen. Le problème toucherait entre 5 à 10 % des librairies.

La journée a été l’occasion pour la Commission de dénoncer la situation précaire que vivent les salles de jeux. En six, leurs bénéfices mensuels ont diminué drastiquement de 47 %. Leurs chiffres d’affaires sont également touchés à hauteur de 24 %.

Désireux de jouer aux jeux de casino en ligne en toute légalité ? Nous avons sélectionné ici une série de sites web offrant des options de casino en ligne gratuit et payant mais aussi des paris sportifs et du poker en ligne. Parmi elles, pointons aujourd’hui l’offre du casino Ladbrokes, découvrez là de suite.